Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les cordes axillaires chez les femmes atteintes du cancer du sein

Les cordes axillaires chez les femmes atteintes du cancer du sein

Le 16 juin 2018
Les cordes axillaires chez les femmes atteintes du cancer du sein
Les cordes axillaires surviennent donc souvent après une opération du sein et correspondent à un durcissement de vaisseaux lymphatiques. Elles peuvent provoquer des douleurs lors de leur mise en tension ainsi qu'une diminution de mobilité de l'épaule.

Les cordes axillaires, qu'est-ce que c'est au juste ?
La physiopathologie du syndrome des cordes axillaires reste controversée dans la littérature.
Appelées cordes axillaires, cordes de guitare, brides, thromboses lymphatiques superficielles ou encore pseudo maladie de Mondor, elles correspondent à un durcissement des vaisseaux lymphatiques, résultant d'un traumatisme chirurgical qui a eut lieu au niveau du creux axillaire et/ou du thorax. En fait, le système lymphatique s’enflamme et se sténose rendant le vaisseau lymphatique palpable voir visible sous la peau, ressemblant à une corde de guitare.

Sont-elles fréquentes ?
La prévalence de ces cordes est de 20 % dans le cas d’exérèse du ganglion sentinelle (enlever le ou les ganglion(s) lymphatique(s) de l'aisselle le(s) plus proche(s) de la tumeur) et d'environ 70 % en cas de curage axillaire (ablation de plusieurs ganglions). Il est difficile d’en identifier le facteur déclenchant et on ne sait toujours pas pourquoi certaines femmes sont touchées et d’autres non.  On pense par contre que la position que l’on adopte naturellement après une chirurgie du sein (coude et poignet fléchis contre le thorax) favoriserait peut-être l’apparition des cordes.

Quels sont les symptômes qui les accompagnent ?
Les brides peuvent être très douloureuses et limiter certains mouvements. Les douleurs ou gênes sont souvent ressenties comme un bleu sur lequel on appuierait, comme une forte tension ou encore une brûlure.
Les mouvements du bras peuvent également se limiter peu à peu du fait que le patient va de moins en moins mobiliser son bras pour éviter d'avoir mal et parce que les cordes non traitées ont tendance à se rétracter et donc à accentuer la perte de mobilité.

Quels sont les traitements ?
Il est important de les prendre en charge le plus rapidement possible, avant la radiothérapie qui nécessite une grande amplitude de mouvement de l’épaule.
Le traitement comprend tout d'abord des massages pratiqués par un kiné formé.  Il s'agit entre autre de mobilisations douces transversales.
Ensuite, des étirements quotidiens sont également très importants et efficaces. Le but est de mettre en extension toutes les articulations par lesquelles les cordes passent (épaule, coude, poignet, doigts). Pour augmenter cette mise en tension, on demande aux patientes de souffler. En effet, en rentrant le ventre, on abaisse la cage thoracique et cela permet de tirer un peu plus sur les cordes.