Menu

Kinésithérapie et physiothérapie - reconditionnement physique à Namur 

Votre kinésithérapeute à Namur, Camille Avril, a obtenu le certificat universitaire en physiothérapie à Louvain-la-Neuve en 2016. Celà lui permet de prendre en charge des patients souffrant de pathologies chroniques qui nécessitent un reconditionnement à l'effort afin d'améliorer la tolérance aux efforts de la vie courante et ainsi améliorer la qualité de vie

Vous avez subi une opération cardiaque ou autre et vous êtes resté alité trop longtemps, vous êtes en surpoids, vous souffrez d'un cancer, du diabète, d'une maladie respiratoire (BPCO, bronchectasies,...) ou neurologique (Parkinson, sclérose en plaques,... ) etc; toutes ces pathologies chroniques peuvent être à l'origine de changements physiques, psychiques et sociales qui nécessitent bien souvent un reconditionnement à l'effort afin d'améliorer la tolérance aux efforts de la vie courante et ainsi améliorer la qualité de vie.

A quelle fréquence faut-il pratiquer une activité physique ?

Les recommandations mondiales de l'OMS conseillent de pratiquer une activité physique régulière, de durée et d'intensité variables selon l'âge de la personne.

Pour les moins de 17 ans, il est recommandé de pratiquer au moins 60 minutes par jour d’activité physique d'endurance, d’intensité modérée à soutenue.

Les adultes de 18 à 64 ans devraient pratiquer, par semaine, au moins 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue.

Nous retrouvons les mêmes recommandations pour les personnes âgées de 65 ans et plus mais les adultes de cette classe d’âge souffrent souvent d'une perte de mobilité et devraient alors pratiquer une activité physique visant aussi à améliorer l’équilibre et prévenir ainsi les chutes. Si leur état de santé ne permet pas de suivre ces recommandations, il leur est conseillé d'être le plus actif possible selon leurs capacités et leur état de santé. 

Pour toutes les catégories d'âge, les recommandations incluent aussi un travail de renforcement des groupes musculaires principaux à raison de 2 à 3 fois par semaine.

Qu'entend-on exactement par activité physique?

L'OMS définit l'activité physique comme étant "tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d'une augmentation de la dépense énergétique". L'activité physique englobe notamment le jeu, les activités récréatives, l’éducation physique ou l’exercice planifié, les loisirs, les activités ludiques, les déplacements (marche, vélo,...), les activités professionnelles, les tâches ménagères, dans le contexte quotidien, familial ou communautaire.

Elle regroupe donc à la fois l'exercice physique de la vie quotidienne (escaliers, jardinage, courses, modes de transport, travail,...), l'activité physique de loisirs, et la pratique sportive. Le sport étant un sous groupe de l'activité physique, spécialisé et organisé.

Pourquoi suivre un programme d'activité physique quand on est déconditionné physiquement? 

La plupart des maladies chroniques entraînent un déconditionnement physique, bien souvent causé par la sédentarité, liée à la maladie. Cette sédentarité va engendrer une perte de la capacité des muscles squelettiques cardiaques, respiratoires et/ou des groupes musculaires des membres inférieurs et supérieurs.

Ce déconditionnement s'exprime alors par une diminution de la tolérance à l'effort que les patients ressentent généralement par un essoufflement lors des activités de la vie courante et même parfois au repos.

C'est pourquoi un programme de ré-entrainement en endurance associé à des exercices de renforcement musculaire, adaptés aux problèmes de santé de la personne, peut être un atout dans la lutte contre la maladie en améliorant significativement la qualité de vie.

Contactez-nous